MAX Le MENTEUR

Nom: inconnu

Prénom: Max

Blaze: Max le menteur

Naissance: le quartier des Buttes-Chaumont à Paris ? Enfant, a joué à l'angle de rue Fessart et de la rue des Alouettes. Allée des Camélias, y filait rencart à Paula.

Age: 50 ans passés

Situation de famille: célibataire endurci 

Domicile: 23 rue Guy-Tanec, un 4 pièces avec balcon, ascenceur et garage au sous-sol, à Neuilly.

Amis: Pierrot ("Le gros"), Riton, Marco

Profession: truand

Point de rallement: restaurant "La Mère Bouche"

Vins / Alcools: Beaujolais, Whisky

Véhicule: Vedette V8, coquille d'oeuf

Conquêtes féminines: nombreuses, et tout genre, de Lili ou Nana à Lucette de Forcheville, sans oublier Florence.

Comportement: régulier, sanguin, râleur,fidèle en amitié, chasseur de gisquettes

Jean Gabin - Touchez pas au Grisbi - Fin - (1954) 現金に手を出すな

Le Cave Se Rebiffe (1961) extrait2

Noir de Polars est fier de vous présenter la première fiche du net concernant MAX Le MENTEUR


Max Le Menteur est un immense personnage récurrent de la littérature noire. Il n'apparait pourtant que dans trois romans d'Albert Simonin, publiés entre 1953 et 1955. S'il est immense, ce n'est donc pas en raison du nombre de ses apparitions, mais par la vraie révolution introduite par Albert Simonin dans le polar, la révolution du langage: pour la première fois, un polar parlait celui du milieu...

Ce qui frappe au premier abord, dans la carrière de Max, c’est le côté régulier. Son blaze de « Max le menteur » lui a été donné à tort : il est au contraire très franc du collier, du moins avec ses amis du mitan, et s’il ment parfois, c’est aux poulets. Aux filles aussi, évidemment, mais pas méchamment : disons qu’il enjolive un peu, comme chacun.

Il fait même partie des types gentils, du moins avec sa concierge. Avec ses poteaux, il a des relations de mec à mec, normales, franches, fidèles. Avec ses concurrents ou ennemis du mitan, il n’est pas non plus méchant, mais il ne faut pas le chatouiller, pas s’en moquer, et surtout pas l’ajuster au flingue. Dans ces cas là, il riposte, bien entendu, et qui ne ferait de même ?

Oui mais voilà, Max, y riposte pas en déposant plainte ou en t’envoyant l’huissier : sa réponse, ça va du coup de boule dans les cas bénins, au P38 ou au Colt Cobra dans les sérieux. Mais disons-le tout net, à n’y rien comprendre d’ailleurs, ses cas à lui c’est presque toujours du sérieux : le nombre de macchabs qu’y produit, Max, c’est pas croyable. Il a beaucoup de chance, parce qu’il est quelquefois atteint, mais c’est jamais gravissime. Ses adversaires, eux, c’est différent, ça cane sec devant ses flingues.

Max, c’est un poète : il aime emmener ses conquêtes déjeuner au bois, à La Cascade : c’est pas un hareng, ce sont plutôt ses gisquettes qui le rincent, car il sait être princier avec elles. Il les chouchoute, il les dorlote, il leur cause, un peu, du temps qu’il fait et de leur taille de guêpe, mais surtout jamais business. Pour avoir oublié qu’on parlait jamais d’artiche aux dames, son pote Riton a avalé son extrait de naissance.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×